Projet et développement

      

« Le Polyèdre »

Tous les habitants de notre quartier en parlaient, s’y voyaient déjà, surtout nos aînés dont la plupart nous ont quitté à ce jour.

……On sait qu’une Arlésienne est une habitante d’Arles dans les Bouches-du-Rhône.
Mais les Arlésiennes ont-elles l’habitude de poser des lapins à ceux qui les attendent au point que c’en est devenu une expression ?

On peut aisément appliquer cette expression sur notre quartier car notre Polyèdre, dont on parle depuis 2011, ne verra certainement pas le jour, la faute à la Municipalité, trop frileuse, pas assez ambitieuse malgré tous les discours, les écrits, malgré nos études.
En 2 mandatures, nous en sommes au point 0.

Pourtant, un très grand nombre d’habitants du Plateau y ont cru, comme nous.
Sans cesse nous l’avons attendu, espéré,.. notre « Polyèdre » s’appellera désormais « l’Arlésienne », ça lui va mieux, car il ne se construira jamais.

C’est du Daudet dans les lettres de mon…Plateau !
Georges BIZET, s’il pouvait, en composerait la musique de scène, …Oh…. juste un tout tout tout petit Prélude !